Lettre 10 Ben à Elsa

Je ne peux que commencer en vous citant. Je ne mérite pas une lettre aussi incendiaire. Du coup je vais y répondre. “Au lendemain de ce qui s’est passé, j’avance, certes à petits pas mais j’avance et je veux être sure de ne pas me tromper dans mes choix.” pour finir par “Car avant de me lancer dans des projets avec vous je dois guérir.” Lors de notre réunion j’ai été clair. Vous parlez de choix ? Mais de quel choix parlez vous ? Vous voulez être sure de votre choix, le choix de rester avec moi? Vous êtes en train de me parler de projet tout en vous posant la question si votre choix de rester avec moi est le bon ? Je vais clore ce chapitre directement. Il n’y a plus de projet. Je vais vous laisser le temps de guérir. Vous en avez le droit et je le respecte. Je vous ai dit ce que j’avais à dire sur le sable, quand nous avons fait la réunion. Le doute sur une vie avec moi et la planification de projet ne sont pas compatibles.

Il est quand même curieux de dire que j’émet des réserves sur vos projets de bricolage et de dire deux phrases plus loin que je n’écoute pas vos idées. Si vous voulez que j’écoute vos idées alors écoutez les miennes. Le bricolage c’est difficile et oui ce sera compliqué d’arriver à faire des choses mais je vous y encourage parce que ce n’est pas l’important. L’important c’est d’apprendre.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *