Lettre AZERTY Ben à Elsa

Je stagne, ça gonfle. Je suis rincé. On dirait un mort vivant. La journée avec tes parents a été éprouvante. Ils ne sont pas méchants mais j’ai fait un postulat assez triste. Ce sont eux qui mettent des barrières envers nous et pas le contraire. Je sais pas qui est fautif au départ mais là clairement ils on été quand même distant globalement avec toi. Distant dans le sens ou on dirait qu’on a rien à se dire. Pas d’humour non plus. Bref c’est compliqué pour vous.

Mon travail me fatigue, je ne sais pas par quel bout le prendre et je dois reconnaitre que de ne pas parler de nos projets me mine. C’est ma faute autant que la votre. On se dispute. Au final on avance pas et ça me gonfle. Vous avez avancé ce matin et ça me fait plaisir mais j’imaginais qu’on en discuterait longuement. Qu’on ferait des recherches. On est Mercredi et on a rien fait. Je ne sais pas d’ou ça vient mais j’aime pas ça.

J’aime vous lire et là je nous vous lis plus ou peu et ça me manque.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *