Lettre Récap 1

Je suis contente que vous soyez satisfait de notre relation. Que ce soit sentimentalement ou sexuellement. Je me suis toujours ouverte à vous et aujourd’hui vous en profitez. Tant mieux. J’en suis satisfaite aussi. Certaines choses me bloquent encore et mon manque de confiance en moi et la non approbation de mon corps me freine parfois. Il m’est difficile parfois de penser que je suis celle qui vous plait parmi tant d’autres. Ce que je m’applique à moi je ne l’applique pas à vous. J’ai toujours peur qu’une fille vous plaise mieux que moi c’est pour ça que j’ai du mal à vous voir regarder ou parler d’autres femmes. Je me suis lancer ce défi, de vous dire les femmes qui me plaisent, pour m’aider à travailler ce problème là. Je ne vois pas l’autre comme quelqu’un d’anodin mais toujours comme une rivale. Ca suscite deux choses en moi :

Il n’ya pas de rivale. Nous sommes partenaire dans toutes mes histoires, mes projets et mes envies. Il faut que vous compreniez que je n’ai pas de vie sexuelle, “nous” avons une vie sexuelle.

Je sais qu’il n’y a pas de rivale, mais c’est comme ça que je le vois malheureusement. Et c’est accentué avec ce qui s’est passé. Je sais que nous sommes partenaires, mais c’est encore difficile et douloureux de concevoir certains choses. Je sais que ça passera.

1) J’ai cette sensation de compression dans ma poitrine qui me met en difficulté, j’ai du mal à gérer mon émotion de savoir qu’une autre puisse vous plaire et ça me mine

2) Cela me tire aussi vers le haut car j’essaye du coup de me surpasser pour être séduisante. Ce qui peut être un bien comme un mal. Un bien car je ne me laisse pas aller physiquement mais aussi un mal car je m’épuise à être quelqu’un.

Avec le temps tout ça va disparaitre. Nous sommes fort ensemble.

Oui nous sommes forts ensemble. J’en suis convaincu et pour tout.

J’aime cette relation que nous avons en ce moment, elle est saine car nous nous cachons rien. Tant sur nos désirs que sur nos craintes. Je sais que vos craintes ne sont pas les mêmes que les miennes. J’ai peur de vous perdre, que vous en trouviez une autre que moi, que je ne sois plus celle qui vous fait fantasmer, qui vous fait vibrer… C’est une peur qui me poursuit sans cesse. Vous me rassurez, plus que ce d’autre ferait.

Je ne fais rien d’exceptionnel. Je suis juste bien avec vous physiquement et mentalement. Physiquement j’aime que vous me parliez et vous vous ouvriez. J’aime ça parce que la frustration et les non dit tue les couples. Je veux tout savoir de vous.

Si, vous faites beaucoup de choses que beaucoup ne ferait pas. Je suis d’accord que la frustration et les non dits tuent les couples. Et de même que vous voulez tout savoir de moi je veux tout savoir de vous. Vous ne parlez pas assez de vous.

Je ne peux rien vous reprocher sur ça, le problème vient de moi, je le sais. De moi et de ma peur d’être abandonner. Je ne crains pas d’être seule, mais juste que vous ne m’aimiez plus. Je suis sentimentale et très investie en amour. Et je sais que je peux vous aimer pendant longtemps encore même si vous me quittiez. Je suis comme ça… Je sais que je suis capable de plus encore, de vous offrir d’autres choses, mais j’ai besoin de temps pour moi. Je sais que la barrière de mon corps est un énorme frein pour moi. Je suis pas sûre en revanche d’être capable un jour de me retrouver dans un club libertin ou de devenir un couple libre.

Je n’ai pas envie d’être un couple libre ou libertin. Pour le moment ce n’est pas le but. Je sais que vous m’aimerez toujours. Et c’est pareil pour moi

Je veux être libre avec vous, ne pas avoir de tabous ou de honte. Mon bonheur et mon aisance corporelle passe par votre regard aussi.

Je pense qu’on peut s’épanouir ensemble, à deux. Nous inventer des histoires, parler de nos fantasmes tout ça alimente notre sexualité.

C’est ce que nous faisons.

Je me sens bien avec vous. J’ai mis du temps à m’ouvrir à vous et je veux que vous soyez le seul à vous en régaler. Ma vie sexuelle n’est pas exclusive, mais elle vous ai réservé.

Mais dans tout mes scenarios nous faisons l’amour. Même avec une autre personne c’est nous qui faisons l’amour. Ce ne sera toujours que nous. Et pour le moment ce n’est pas à l’ordre du jour.

Je sais que c’est nous. Pour l’instant je ne me reconnais pas encore dans cette femme que vous décrivez. Pas toujours du moins. C’est une part de ce que j’aimerai être. Me libérer de mes démons et vivre pleinement ma vie. Mais pour l’instant j’ai encore du mal.

Je ne me mets pas de barrières, je le conçois juste ainsi. Je ne conçois pas l’amour (l’acte) sans amour (sentiment). Même si cela peut me faire envie parfois, m’exciter, m’émoustiller je sais que je ne serai pas capable d’aller plus loin. Je sais que vous le comprenez, je ne sais pas vous de quoi vous seriez capable, surement que vous pourriez franchir ce pas, mais pour moi ça ne reste que du fictif.

Comme je le dis plus haut je n’ai pas de barrière si vous etes avec moi. Il y a des choses que je n’envisage pas. Mais je n’ai pas de barrières. Parce qu’avec vous je me sens bien. J’aime quand nous sommes coquin ensemble

Je ne suis pas catégorique sur mon opinion. Je ne vous dit pas oui mais je ne vous dit pas non car je ne sais pas de quoi je serai capable dans 5 ou 10 ans. Vous dire “oui” maintenant m’engage à faire quelque chose que pour le moment je ne me sens pas à faire. J’aime tenir mes engagements. Je ne veux pas avoir de pression (je sais que cette pression ne viendra pas de vous mais de moi). Je ne vous dis pas “non” car la vie nous fait grandir et évoluer. Je ne peux pas resté fermée. Je préfère ne pas me prononcer pour le moment. En parler n’engage à rien vous avez raison.

Dans certains cas cela peut même provoquer l’effet inverse et me dégoûter.

Il faut alors me le dire.

Les rapports sexuel avec des gens qui ont de multiple rapports sexuels avec différentes personnes me dégoûte un peu. Je trouve ça sale. C’est pour ça que si jamais on allait jusque là je préférerai avec quelqu’un de “propre”.

Dans une précédentes lettres vous me parliez de regarder un film ou vidéo porno ensemble. L’idée me plait. Nous pourrions en proposer un chacun aussi. Voir ce qui nous fait vibrer. J’en suis tomber sur un une fois qui m’a beaucoup excitée. Il faudrait que je le retrouve, et je vous le montrerai. Il s’agissait d’une vidéo d’une vingtaine de minutes. Je vous la montrerai.

Nous le ferons

Je vous ai envoyé une vidéo qui m’excite beaucoup. J’attend votre retour.

J’aimerai avoir des accessoires, masques, costumes, perruques… pour tenter des choses. Mais avant tout, j’aimerai beaucoup qu’on arrange notre chambre pour en faire quelque chose de beau. Vous ne m’avez jamais répondu à ce sujet. Je trouve notre chambre sale, en désordre.

Pour l’Ecosse j’y pense aussi, et surtout avec le temps pluvieux qui va arriver. J’aimerai déjà y être dans cet endroit, cet appartement cosy, en famille. Nous n’en parlons pas trop en ce moment mais nous avons été pris par d’autres choses.

Les histoires autour ne m’intéresse pas. Hier l’histoire avec Mélyna ne m’a pas replonger dans notre histoire. J’ai réussis à passer ce cap. Et pour être honnête avec vous, je pense que toute mauvaise personne mérite sentence. Seuls les gens bien ne peuvent pas toujours souffrir. Quelque part je suis rassurée de voir que c’est par égo, par malveillance qu’elle agit. Son comportement se répète, et cela prouve que je me suis pas trompée. C’est quelqu’un de fier, et je pense qu’elle est plus malveillante qu’elle ne laisse le paraitre. Je pourrais en parler car je suis toujours intéressé par le profil de gens, (c’est mon coté espionne fatale qui ressort). Je dis pas que j’ai un don, mais sincèrement je pense que je suis assez doué pour ça. Je sais analyser et déterminer le profil des gens par leurs comportements, leurs mots et leurs attitudes. Et quand j’ai dit quelques années auparavant que j’avais l’impression qu’elle m’avait volé ma personnalité, je ne me suis pas trompée. Elle n’est pas ce qu’elle était y’a 5 ou 6 ans, ma rencontre avec elle l’a faite changé, elle s’est calquée à moi. Je sais que vous trouvez ça irrationnel mais je crois très fort en moi pour ma capacité à cerner les gens. C’est limite du profilage. Vous savez à quel point je suis passionnée par ça.

Je ne veux pas me perdre dans des histoires à Alès ou ailleurs, je suis bien avec vous. Je dois assumer et faire respecter mon choix de ne pas être partie. Je regrette rien, je me sens forte de ce choix, et je trouve même ma réaction à la suite de ça et mon choix d’être resté, intelligent. Je suis mature et j’ai le sens des priorités. Je l’ai fait par amour certes mais j’y ai mis de la raison aussi. Je ne me suis pas laissé influencé par des options sentimentales. Mon choix est totalement réfléchi de manière intellectuelle. Je ne cherche pas à me vanter de mon intelligence. Je veux juste être une femme forte physiquement et mentalement. Je suis quand même cérébrale sous mes airs mal assurés. Mais je n’aime pas me mettre en avant, c’est tout. J’ai des talents que je n’exploite pas assez ou que je ne mets pas en avant. Je sais que j’ai beaucoup de ressources en moi. Je m’en sers à bon escient sans en faire trop. Mon intérêt n’est pas d’en mettre plein la vue au gens, juste d’en aider certains et d’en anéantir d’autres.

Après cette histoire, j’ai pensé à me venger. Pas vis à vis de vous mais vis à vis d’elle. Je ne veux pas vous tromper pour me venger. Cela n’apportera rien ni à vous ni à moi et au contraire, cela aurait pu briser quelque chose. Par contre, elle, je veux qu’elle me craignent. Son message de me dire qu’elle n’ira pas ou j’irai n’est pas sincère. Elle se victimise et décide pour moi. Ma vengeance sera de ne rien faire si ce n’est de vous aimer un peu plus ardemment pour les prochains jours. La vie se chargera du reste. Vous ne pouvez pas juger mon ressenti, je suis malgré tout un être humain, mais je sais être sensé et intelligente. J’aurai des hauts et des bas, mais jusqu’à preuve du contraire, j’ai toujours su remonter la pente. A mon rythme, seule ou accompagnée, mais j’ai toujours sur restez forte dans mon coeur. Ma bel âme fait de moi quelqu’un de bon à tous les niveaux.

Je réponds aux 3 blocs. C’est une bonne philosophie que vous avez. De toute façon vous etes supérieure aux autres. Dans quasiment tous les domaines. Je vous fais confiance et je suis votre jugement sur beaucoup de choses même si vous pouvez parfois penser le contraire.

Je sais, par mon rapport aux autres, que je suis quelqu’un de bien et de bon. C’est philosophiquement ce que je veux rester à être.

Je parle beaucoup de moi, cela peut paraître égocentrique mais je pense que cela peut vous faire du bien de me connaitre plus en profondeur (sans parler de sexe).

Votre travail me passionne et j’ai vraiment hâte de vous accompagner. Je sais que j’ai toujours manifester mon envie de tout faire avec vous. Vous l’avez souvent mal interprété. Disant que j’étais trop dépendante affectivement. Mais je vous connais mieux que vous l’imaginiez. J’ai eu des moments ou j’étais collé à vous mais j’ai toujours cru en la force de notre union. Je suis accro à vous mais pas uniquement par amour. J’ai souvent été mal comprise. Mon amour pour les autres, pour votre mère, votre grand père, ont été perçues comme de l’hypocrisie ou que j’étais lèche-cul. Je le sais. Mais pourtant je suis sincère. Comme c’est le cas pour Josette et Charly, je n’aime pas les gens par intérêt, pour me faire bien voir ou pour obtenir quelque chose d’eux mais parce que je suis impliquée, sincère et entière sur ça.

Je n’ai jamais douté de vos sentiments pour mon grand père. C’était mutuel entre vous et je le sais. C’est aussi pour ça que je vous aime. Parce que vous êtes gentille avec tout le monde.

Je dois partir, les enfants et ta mère veulent aller en ville. Je vais les accompagner car je dois acheter des claquettes à Leny et j’aimerai vous trouver un cadeau… si j’y arrive. Je vous aime.

2 comments

  1. J’aime vos lettres
    Je ne veux pas être un couple libertin. Par contre je serais capable de m’amuser avec une troisième personne pour vous faire plaisir et à moi aussi. Ce n’est pas d’actualité mais c’est quelque chose dont on peut parler. Un jour peut être. J’aime cette idée une fois par an d’être en escapade et de s’amuser avec quelqu’un en contrôlant tout. Je trouve ça tellement puissant par rapport à notre amour. Prend une 3e personne comme un sex toy je trouve ça excitant.

    1. Je sais pas si cela me plairait. Je dois apprendre à me détacher. À distinguer et dissocier les sentiments de l’acte pur et mécanique. C’est difficile dans ma tête de le voir comme deux choses distinctes. Beaucoup de choses m’incommode. L’avant le pendant et l’après. Je vous l’expliquerai en détail dans une prochaine lettre

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *