Le dimanche à Bamako

Je ne sais plus où j’en suis là. Vraiment. Cette semaine vous m’avez dit les yeux dans les yeux ” je veux aussi que vous fassiez des choses pour vous et pas que pour moi” et ce matin vous me reprochez presque le Padel de jeudi mais surtout vous me dites que je vous délaisse depuis qu’on est rentré. Moi je n’ai pas envie de faire des choses pour moi. Je fais des choses pour nous. Quand je vais au padel c’est pour faire du sport et m’aérer l’esprit. Parce que j’ai une pression qui dépasse l’entendement en ce moment. J’ai démarrer ma saison d’entraineur et vous voyez le stress que ça engendre. Mon travail j’ai multiplié les rendez vous. J’ai du travail par dessus la tête. Je ne vais probablement pas pouvoir tenir les délais. Il y a aussi nous ou je suis stressé de vous savoir mail quand vous l’êtes. Et il y a mes enfants qui partent ce soir. C’est une semaine terrible que j’ai passé à ce niveau là, énormément de stress.b

non je vous reproches pas le padel de jeudi. Vous m’avez vous même dit que vous alliez souvent au sport avant entre le tennis et autre et su aujourd’hui vous voulez m’accorder plus de temps. Le padel de jeudi je ne vous ai rien dit je ne vous ai même pas envoyé un message pour savoir quand cous rentrez je vous ai laisser votre soirée tranquille. Ce qui m’a fait mal c’est juste que vous me parliez du padel ce matin alors qu’on avait un projet à définir pour demain. Je ne veux plus de mensonges entre nous ou de semblants de. J’en ai assez souffert et ils sont sources de mal être pour moi. on peut trouver parfois une alternative aux choses. J’avais juste envie d’une journée pour vous et moi. J’en demande peut être trop, ou on est pas sur la même longueur d’ondes comme vous dites. C’était juste un désir et au delà un besoin. Je le dis depuis longtemps c’est pas quelque chose qui m’est apparu comme ça. Ces derniers jours ont été compliqué pour moi, j’ai juste besoin de changer d’air. J’ai pas le sentiment d’être exigente et je pensais que vous le vouliez vous aussi. Je me trompe peut être, je suis peut être trop exigente. Mais je crois que c’est surtout parce que j’attendais ça avec beaucoup d’envie.
Votre énergie et votre enthousiasme est en baisse. Je le prends personnellement alors que sûrement je ne le devrais pas mais on ne peut pas m’en vouloir. Chacun de mes faux pas est une angoisse. J’ai encore des questions sans réponses ( et j’en veux pas) mais elles sont malheureusement présentes et surtout elles me remettent en question moi. Alors je suis peut être à cran en ce moment, j’accuse peut être le coup de retrouver cette vie ici, mais je crois que tout simplement je ne trouve plus ma place ici dans cette ville.
J’aurai aimé rester la même personne que j’étais à Palavas ou à Saumane mais je ne le suis plus et je sens que vous aussi. Nous avons repris nos activités, et on ne s’est plus porté sur l’essentiel. J’ai besoin de retrouver ce que j’étais à Palavas mais je n’y arrive pas. Ça me fait peur car ça veut dire que dès que tout ca n’est plus présent on ne fonctionne plus nous. J’ai eu mes règles et vous avez été contraints d’attendre. Je sais que c’est compliqué pour vous. Avoir ses règles impliquent beaucoup de chose pour moi et notamment ce mal être avec mon corps. Aujourd’hui je me trouve à nouveau grosse, mes pantalons me serrent, j’ai du mal à accepter mon corps et comme par hasard c’est lié au fait que vous l’admiriez moins ( vous l’admirer toujours autant mais vous me le dites moins). Je sais pas. J’ai le sentiment qu’on s’éloigne de ce qu’on était. Je ne cherche pas à tout saboter. Et ça me fait énormément de mal que vous pensiez ça. Toujours mon ego…

J’ai peur aussi car on dit beaucoup de chose qu’on ne fait pas. On devait retourner tous les deux dans ce restaurant de Palavas où on est allé avec vos parents par exemple et ça a été complètement mis à l’abandon. J’ai besoin de concret, j’ai besoin de vérité et de faire ce qu’on dit car c’est important pour moi pour me reconstruire et croire en moi. En fait j’ai besoin de stabilité car ma vie a été qu’on le veuille ou non sacrement chamboulé.

Je ne sais pas ce qui ne va pas chez moi pour que je vous fasse réagir comme ça. La seule chose que je sais c’est que je ferai tout pour que ça aille. Je ne peux pas entendre que je vous ai délaisser cette semaine. Parce que c’est pas vrai premièrement et parce que j’ai fait tout le contraire. Je suis attentif à votre état. Je cherche des choses pour que vous alliez bien. La padel j’ai du mal a dire non, pour tout en fait. Au final j’ai juste évoqué qu’on m’avait invité mais de suite j’ai dit que j’avais pas envie d’y aller. Pourquoi ne pas me croire et m’envoyez par sms “je pense que pour toi l’important c’est le Padel”.

Je vous ai dit que j’avais hâte d’être a demain. Que j’avais envie de sexe aussi avec vous. De s’amuser etc… Toute la semaine j’ai pesté contre vos règles. Que j’avais envie de vous etc… Mais vous me dites que je vous délaisse. Expliquez moi.

Puis il y a nos projets, le sport aussi, plein de choses qui sont balayés dans ces moments là. Moi aujourd’hui je sais que c’est jour de muscu et je suis content. On peut faire la séance demain aussi le matin pour la faire plus dure. On peut aussi la faire ce soir et faire du cardio ensemble lundi. J’ai plein d’idée mais tout ça en avez vous envie ? C’est balayé dans les disputes.

Je pense aussi a mon rôle de père. je pense étre un bon père. Vous etes une bonne mère. On fait le travail qu’on doit faire avec eux. Ils sont heureux. Je me sens supérieur aux autres pères. C’est prétentieux mais je le pense. Personne ne me dit que je suis un bon père. Dans ma famille ou ailleurs. Pourtant j’ai l’impression de faire beaucoup pour eux. Vous etes une merveilleuse mère et ils ont besoin de vous en forme. Et de nous.

Est-ce que vous pensez les mots que vous m’envoyez par sms ? Je ne peux pas le croire. Vous parlez souvent à ma place en disant que je ne veux pas ceci ou cela. Je n’arrive pas à comprendre ce que vous cherchez. On dirait que vous voulez saboter votre bonheur. Je ne comprends pas pourquoi. Moi je suis là pour vous. J’ai mis beaucoup de choses en place et vous m’avez suivi. Hier on faisait des gâtés dans le lit et aujourd’hui c’est une éruption de violence toute une matinée. Je ne pense pas être un mauvais individu, vraiment je ne pense pas que je mérite actuellement la dispute de ce matin. Au final je ne sais plus ou j’en suis. Réellement. Je ne sais plus quoi faire ou penser. Les montagnes russes de nos semaines je ne les comprends pas. L’exemple du marché, je vous ai toujours demandé de venir, et la semaine dernière je vous ai attendu et ce matin vous me reprochez de ne pas en avoir parler. Je ne comprends pas. Vraiment je ne comprend pas. Parlez moi. Il le faut pour qu’on avance. Pour qu’on s’améliore. Mais pas de bras de fer. C’est terrible d’en arriver à des bras de fer ou on campe sur ses positions. J’aurez pas du parler du padel ? Peut être, je n’ai jamais pensé a mal en parlant de padel. Si c’est le cas je m’en excuse. J’ai beaucoup parlé de moi dans cette lettre parce que je me remet en question continuellement. Je n’ai pas grand chose à vous reprocher. Je veux juste être bien avec vous.

https://cdn.porngifs.com/img/39112

https://cdn.porngifs.com/img/39050

https://cdn.porngifs.com/img/39031

https://cdn.porngifs.com/img/38749

https://cdn.porngifs.com/img/39109

https://cdn.porngifs.com/img/39117

https://cdn.porngifs.com/img/37561

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *